Une blessure au cerveau et un dommage au lobe frontal

La lésion du lobe frontal du cerveau peut entraîner des changements temporaires ou permanents dans la façon dont une personne pense et fonctionne ainsi que des changements de personnalité. Parce qu’il se trouve à l’avant du cerveau, le lobe frontal est particulièrement vulnérable aux dommages causés par des blessures traumatiques. Les dommages causés à la zone frontale du cerveau provoquent un large éventail de dysfonctionnement liés à la zone spécifique de la lésion.

Définition

Le lobe frontal, la plus grande et la plus avancée partie du cerveau, se compose d’un lobe gauche et droit et constitue une partie du cortex cérébral. Le lobe frontal se trouve directement derrière le front.

Causes

Les lésions du cerveau du lobe frontal se produisent souvent après un traumatisme ou de maladies telles que les accidents vasculaires cérébraux qui diminuent le flux sanguin vers les zones du cerveau, des virus qui attaquent les cellules du cerveau, comme la méningite ou l’exposition à des toxines telles que le monoxyde de carbone, affirme l’Association des lésions cérébrales d’Amérique.

Symptômes

Les symptômes de la lésion du lobe frontal dépendent de la zone du lobe frontal impactée, selon le manuel de Merck. Les dommages à la partie avant du lobe frontal peuvent causer une apathie, une incapacité à se concentrer, une lenteur dans la réponse aux questions et la perte d’inhibition. La perte d’inhibition peut provoquer des actions sociales inappropriées manifestées comme comportement argumentatif, vulgaire ou euphorique. Les personnes atteintes d’une perte d’inhibition peuvent répéter ce qu’ils disent et ne pas tenir compte des conséquences de leurs actions, explique Merck. Les dommages au milieu du lobe avant peuvent affecter la capacité de déplacer les yeux et d’interférer avec la parole. La capacité à effectuer des mouvements complexes dans l’ordre peut également être perturbée. L’arrière du lobe frontal contrôle les mouvements volontaires, les dommages causés à cette zone peuvent provoquer une faiblesse ou une paralysie.

Traitement

Les cellules cérébrales ne peuvent pas se régénérer, mais le cerveau peut, au fil du temps, apprendre à compenser la perte de cellules dans les zones endommagées, déclare le Ohio State University Medical Center. Le traitement des blessures au cerveau du lobe frontal implique une rééducation pour évaluer les capacités de la personne et pour enseigner à une personne de nouvelles façons d’effectuer des tâches telles que la résolution de problèmes et les compétences motrices. Des spécialistes allant des physiothérapeutes aux psychologues sont impliqués dans la rééducation des lésions des lobes frontaux.

Pronostic

Les lésions cérébrales du lobe frontal peuvent varier de légères et temporaires, telles que soutenues par une commotion légère, menaçant la vie. Le degré de lésions cérébrales est évalué selon l’Échelle de coma de Glasgow, avec des nombres inférieurs indiquant des dégâts plus graves et moins de chances de récupération de la blessure, rapporte l’Association des lésions cérébrales d’Amérique.